Miyoko Yasumoto
test-2.png

A Propos

Miyoko-web.jpg

Née en 1969 en France, de mère française et de père japonais, Miyoko Yasumoto passe son enfance et adolescence en France puis au Japon.

De retour en France elle entame des études de biologie, mais aimant et pratiquant le dessin depuis toujours, se réoriente vers des études de graphisme et travaille comme directrice artistique pendant 20 ans dans des agences de design, au service des marques.

Peu à peu, elle souhaite renouer avec le travail manuel et la matière, la magie et une sublimation esthétique  à travers des gestes simples et créateurs de sens. Elle s'oriente naturellement vers l’Ikebana (cf. site), art centenaire floral japonais, qui rassemble son intérêt pour la nature et la pratique artistique, et suit les cours de la Maison de la culture du Japon. Elle effectue ensuite une formation de reconversion à l’école des fleuristes de Paris en 2016, puis enchaîne les stages dans un palace parisien et quelques belles boutiques de fleurs à Paris pour obtenir mon Cap de fleuriste en 2017.

Elle est alors rapidement contactée par l’équipe de l'Officine Universelle Buly pour y installer une boutique de fleurs séchées, la première à Paris, puis crée sa structure en janvier 2018.

 

 

Forte de son expérience professionnelle dans le domaine du design, elle offre aux marques un service sur mesure pour chaque demande, intégrant dans son travail floral image de marque, scénographie et graphisme.

Elle fleurit également tous les évènements des particuliers en prenant le soin de traduire l'émotion et la spécificité de chaque demande.

Les compositions sont originales et personnalisées, éphémères ou durables, du soliflore à la scénographie de vitrines, ainsi que des objets tels que des herbiers, des jardins sous verre.

Amoureuse de tous les arts, elle va prochainement développer, en partenariat avec d'autres artistes, des ateliers dans un lieu où l'on pourra penser et créer des sensations qui ne demandent qu'à être ravivées, développées, ou inventées.

On y enseignera aussi différents arts floraux, des ateliers sur le goût et le parfum, mais aussi d'autres arts comme la cérémonie du thé, des ateliers de dessin botanique.

Ce lieu s'appellera " une maison dans les arbres ".